Au revoir !

25août

Blog en pause.

« Les notes de Jimi H. » de Thilde Barboni

22août

En 1969, Manuel, un jeune musicien part à l’aventure en Angleterre après avoir laissé un bref message à sa famille. Il ne réapparaîtra plus jamais. Quarante plus tard, Roxane, sa cousine, affronte la disparition de Neil, son fils adolescent, qui a mis en scène son départ dans des conditions similaires.

« Le jardin de cristal » de Mohsen Makhmalbâf

18août

Dans l’Iran khomeyniste, alors que la guerre continue de faire rage avec l’Irak, quatre familles se partagent la cour d’une demeure dont le propriétaire a fui à l’étranger. Les hommes en sont absents ou fort diminués. La guerre n’a épargné personne et dans la cour se croisent surtout des femmes, veuves, mère de fils martyrs ou fillettes encore innocentes.

« Le jardin des secrets » de Kate Morton

12août

Un agréable roman familial, idéal en cette saison estivale.

« Solaire » de Ian McEwan

1août

Michael Beard a tout du cinquantenaire qui a laissé sa vie lui échapper après un début prometteur. En effet, alors qu’il a obtenu le prix Nobel de physique dans sa jeunesse, plein d’entrain et bouillonnant d’idées, il s’est ensuite reposé sur ses lauriers.

« Miss Saturne » de Barbara Israel

27juil

Une belle découverte pour ma part que cette auteur estampillée nouvelle voix. Comme quoi, la littérature française actuelle peut encore me toucher.

« Une si jolie robe » de Fan Wu

21juil

Avec délicatesse, Fan Wu évoque les émois féminins et innocents de jeunes chinoises qui découvrent la vie universitaire dans une grande ville.

« Le déjeuner du coroner » de Colin Cotterill

15juil

Siri Paiboun, médecin de 72 ans, a mené pendant une grande partie de sa vie le combat pour la révolution communiste. Aussi, quand en 1976, ils prennent le pouvoir au Laos, il pense enfin pouvoir prendre une retraite bien méritée, d’autant plus qu’il ne croit plus guère en la cause qu’il a défendue avec tant d’ardeur. Mais c’est sans compter avec les pontes du parti qui le nomment coroner alors qu’il n’a jamais pratiqué d’autopsie de sa vie.

Bilan de mon Plan Orsec pour juin et pour les 6 premiers mois.

14juil

Le bilan à mi-chemin du Plan Orsec

« Compagnie k » de William March

8juil

William March a participé à la première guerre mondiale en Europe. Il lui faudra plus de dix ans après son retour pour réussir à écrire ce roman mettant en scène une compagnie américaine débarquée en France en décembre 1917 pour participer aux combats.

« Les fautes de nos pères » de Jeffrey Archer

5juil

Cette suite se révèle toujours aussi palpitante et prenante que le tome précédent.

« Seul l’avenir le dira » de Jeffrey Archer

30juin

Harry Clifton est le fils d’un docker, prétendûment mort à la guerre et d’une serveuse. Peu assidu à l’école, il préfère suivre son oncle sur les docks où il pense faire carrière plus tard. C’est là qu’il rencontre un marginal, le vieux Jack, qui vit dans un wagon abandonné, et auquel il s’attache. Bientôt, il se distingue à l’église par sa voix exceptionnelle.

« Némésis » de Agatha Christie

28juin

En lisant la page nécrologie de son journal, Miss Marple apprend que Mr Rafiel, qu’elle avait rencontré lors d’un voyage aux Antilles, est décédé. Il est vrai que l’homme était malade mais Miss Marple se souvient surtout du meurtre qu’ils avaient réussi à déjouer ensemble. Quelques jours plus tard, à son grand étonnement, elle est conviée par les notaires du défunt.

« Toute passion abolie » de Vita Sackville-West

26juin

Henry Holland, comte de Slane, vient de mourir, à la stupéfaction de tout le monde tant le vieil homme semblait immortel. Ancien premier ministre, à plus de 90 ans, il participait encore à la vie politique de ci et de là. Alors qu’il n’est pas encore enterré et que son épouse le veille, ses 5 enfants sont déjà en train de réfléchir au partage de l’héritage, mais surtout à ce qu’ils vont faire de leur mère.

« Les enquêtes d’Enola Holmes : Métro Baker Street » de Nancy Springer

19juin

Un étrange paquet a été déposé pendant la nuit devant la porte de Ferndell, la demeure familiale des Holmes, et Sherlock, appelé sur place, comprend rapidement que c’est un message adressé par sa mère à sa sœur Enola.

« Sans âme » de Gail Carriger

18juin

Sans âme est le premier tome du Protectorat de l’Ombrelle mettant en scène les aventures d’Alexia Tarabotti, vieille fille de 26 ans dans un Londres victorien qui a intégré les vampires et les loups garous à sa société.

« La vie très privée de Mr Sim » de Jonathan Coe

14juin

A 48 ans, Maxwell Sim voit sa vie partir en lambeaux. Mais son ami Trevor lui demande de devenir représentant pour la société de brosses à dents écologiques pour laquelle il travaille et de partir en Écosse pendant une semaine, au volant d’une voiture tout confort. Commence alors un étrange voyage pour Maxwell, qui en profite pour faire des détours dans son passé et tomber amoureux de la voix de son GPS.

« Le potentiel érotique de ma femme » de David Foenkinos

5juin

Hector est atteint d’une curieuse maladie : il ne peut s’empêcher de collectionner tout et n’importe quoi. Dès qu’il se passionne pour un objet, il est pris d’une frénésie telle qu’il part à la chasse de tous les sujets de même nature. Un jour, il décide de collectionner sa femme.

« Apathy for the devil. Les seventies, voyage au coeur des ténèbres » de Nick Kent

4juin

Apathy for the devil est sans doute un des meilleurs bouquins que j’ai lus sur le milieu rock londonien. Il est le reflet d’une époque et tout fan de rock and roll, des Stones aux Sex Pistols en passant par Bowie ou Led Zeppelin devrait y trouver un intérêt je pense.

Plan Orsec 2014 : bilan du mois d’avril et du mois de mai

2juin

Je n’ai pas eu le temps de faire le bilan du mois d’avril car le mois de mai a été bien chargé entre le boulot et des activités de toutes sortes

Related Posts with Thumbnails

Theme FREEmium modifié par WebDevCat